Avertir le modérateur

08/10/2008

La crise dans Le FIGARO (janvier 2008 à octobre 2008)

J'ai voulu aujourd'hui savoir comment un des grands sites français d'information en ligne qu'est Le FIGARO.FR (lefigaro.fr) a mis en scène dans ses articles la notion de crise (crise alimentaire, crise énergétique et crise financière notamment) depuis janvier 2008 jusqu'à nos jours. Comment cela a évolué au cours du temps ?

Pour bien mettre en évidence la dimension diachronique de cette mise en scène langagière, j'ai constitué 5 corpus de textes. Ces corpus  regroupent des résultats renvoyés par le moteur de recherche interne d'articles de lefigaro.fr en réponse à la requête "crise" et sont triés par date (du plus récent au plus ancien). Je précise que j'ai effectué mes analyses uniquement sur les résultats de recherche qui comprennent les titres des articles et leurs introductions.

Les 5 corpus donc sont : "FigOctSept08" (Octobre à Septembre 2008 : 742 résultats.) ; "FigAoutJuil08" (Août à Juillet 2008 : 621 résultats) ; "FigJunMai08" (Juin à Mai 2008 : 761 résultats) ; "FigAvrilMars08" (795 résultats) ; "FigFévJanv08" (Février à Janvier 2008 : 578 résultats). Au total 3497 titres et introductions d'articles du lefigaro.fr ont été soumis à l'analyse.

Le graphique ci-après présente l'évolution de quatre indicateurs sémantiques retenus pour cette note :  la référence "financière" (qui renvoie à la crise dite du "subprime" et à la crise du crédit de façon générale) ; la référence singulière "banque" ; la dimension "alimentaire et énergétique" (qui renvoie à la crise alimentaire et énergétique) ; et la référence "afrique" (qui me permet de coller au propos de mon blog...).

la_crise_dans_lefigaro_fr_(08oct2008_-_01janv2008).png

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

Observations :

1. A vue d'oeil, il y a une corrélation négative entre l'insitance discurisive sur la crise "financière (subprime crédit)" et sur les "banques" en particulier (respectivement courbe bleue et courbe verte) et l'insistance discursive sur la crise "alimenaire et énergétique" (courbe rouge). En effet, on aura remarqué que les deux premières courbes (bleue et verte) sont exactement inverses à la troisième (rouge).  Elles nous livrent en fait un récit de la marche du monde en trois temps dont le premier et le dernier mettent centralement en scène l'histoire d'une crise financière (crise du subprime et du crédit en général) impliquant en l'occurence les "banques" (premier pic entre le 1er janvier 2008 et la fin février 2008, dernier pic entre le 1er septembre 2008 et le 07 octotre 2008, date à la quelle j'ai effectué la récolte des données). Entretemps, a émergé une crise alimentaire et énergétique qui a un peu déplacé l'attention pendant un moment (pic entre le 1er mai 2008 et la fin juin 2008).

2. Et l'Afrique dans tout ça ? : bah, le constat est le suivant : la "chute" de la référence à l'Afrique, coïncide avec celle de la référence à la "crise alimentaire et énergétique", alors même que l'insistance sur la "crise financière" repart à la hausse. Pourquoi cela  ? Un début de réponse est peut-être dans une dépêche de l'AFP :

"Afrique: la Zone franc "assez épargnée"

Source : AFP
07/10/2008 | Mise à jour : 19:20 |

Les 15 pays africains membres de la Zone franc sont "relativement épargnés" par la crise financière, mais doivent faire preuve d'une "vigilance accrue", ont estimé à Yaoundé les ministres des Finances de cet espace monétaire.

"Nous constatons que nous sommes épargnés directement par la crise parce que notre marché financier n'est pas aussi développé que les marchés occidentaux et que nous n'avons pas de produits sophistiqués", a expliqué le gouverneur de la Banque centrale des Etats d'Afrique de l'Ouest (BCEAO) Philippe-Henri Dacoury-Tabley, à l'issue de la réunion bi-annuelle des dirigeants de la Zone. "Pour le moment, les canaux de transmission (de la crise) ne sont pas directs, nous pouvons donc dire que (...) les effets directs n'existent pas", a-t-il ajouté, soulignant la "stabilité financière" de la Zone."

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Tout acte de communication fait implicitement présomption de sa propre pertinence :

« Demandant l’attention d’autrui, tout communicateur donne à entendre que son message est pertinent. La tâche du destinataire est alors de construire une interprétation du message propre à confirmer cette présomption de pertinence. » (Sperber et Wilson. Relevance : Communication and Cognition 1986)

Chers amis internautes, à vos claviers donc ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Cet article est libre de droit. Mais je compte sur votre bienveillance pour citer mon blog (pointer vers moi) en cas de reprise totale ou partielle de son contenu. Merci beaucoup !

 

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

http://www.wikio.fr

 

Nombre total de Visiteurs uniques du site depuis Février 2008

 

 

 

 

06/10/2008

Burkina Faso Versus Côte d'Ivoire sur Afrik.Com

DrapeauBurkina.pngDans quels univers sémantiques sont inscrits le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire dans les articles d'AFRIK.COM ? YDrapeauRCI.png a-t-il des différences significatives dans la mise en scène référentielle concernant ces deux pays voisins d'Afrique de l'Ouest ?

Pour votre information, AFRIK.COM est un Quotidien d'information en ligne sur l'Afrique et le Maghreb. Sur le site www.afrik.com il est dit qu'AFRIK.COM est "devenu la référence de l'information quotidienne sur le continent, référencé en tête par Google, fréquenté mensuellement par plus d'un million d'internautes". AFRIK.COM affiche comme premier objectif "d'ouvrir une large porte sur le web pour les sociétés et les cultures africaines", et comme second objectif de "mettre en avant les médias d'Afrique, les créateurs africains, les peuples africains".

Pour les besoins de l'analyse, j'ai constitué deux corpus de texte : le corpus "Burkina" regroupant les 600 résultats les plus pertinents renvoyés par le moteur de recherche personnalisé d'articles d'AFRIK.COM à la requête "burkina" et le corpus "Côte d'Ivoire" regroupant quant à lui les 600 résultats les plus pertinents renvoyés par le moteur de recherche personnalisé d'articles d'AFRIK.COM à la requête "côte d'ivoire". L'analyse sémantique effectuée porte uniquement sur les titres et les résumés.

Le graphique ci-après présente la configuration de onze (11) univers de références retenus pour comparer les deux corpus de texte : corpus "Burkina" Versus corpus "Côte d'Ivoire".

burkinaCoted'ivoireAfrikCom.png

 

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

Observations :

1. Le corpus "Burkina" se singularise par une insistance nettement plus marquée sur :

- la "culture, le culturel" : univers de référence qui renvoie aux arts et aux artistes (dont le Salon International de l'Artisanat de Ouagadougou - SIAO), à la musique, au cinéma et aux cinéastes (dont notamment le Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou - FESPACO), etc. ;

- la "santé" : univers de référence qui thématise par exemple l'épidémie de méningite et les besoins de vaccination, le problème du sida, la question de l'excision, les problèmes de la lèpre et des lépreux, du paludisme et autres maladies.

- l'"éducation-formation" : univers qui pose la question de l'éducation/formation notamment à travers les thématiques de l'école, de l'université, des élèves/étudiants et des enseignants.

2. Le corpus "Côte d'Ivoire" quant à lui se singularise par une insitance nettement plus marquée sur plusieurs références sémantiques :

- d'abord notons le paquet de références regroupant : "crises conflits sécurité", "politique", "droit justice", "vie et mort", et "paix" qui renvoient clairement au contexte de crise politico-militaire qui a secoué la Côte d'Ivoire depuis la tentative de coup d'Etat de 2002 menée par Guillaume Soro et ses amis contre le président Laurent Gbagbo. On sait que les rapports entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso s'étaient sérieusement détériorés à cause de cette crise que le régime ivoirien attribuait en partie au Burkina Faso voisin, soupçonné d'avoir porté appui aux rebelles des Forces Nouvelles dirigées par Guillaume Soro. Mais les tensions entre les deux pays se sont apaisées lorsque, sur proposition du président Gbagbo, le président burkinabè Blaise Compaoré a accepté de se poser en "facilitateur" du dialogue inter-ivoirien. Ce qui a permis de réunir les principaux protagnistes du conflit ivoirien dont notamment le pouvoir et les dissidents, qui ont signé l'Accord politique de Ouagadougou (capitale du Burkina Faso) en mars 2007. Ce texte définit les bases du processus de paix devant sortir la Côte d'Ivoire de sa crise politique et a porté à la primature le chef des Forces Nouvelles Guillaume Soro dans une optique de réconciliation nationale.

- "écologie pollution" : univers de référence qui pointe précisément l'affaire du probo-koala (voir aussi Vidéo sur DailyMotion). En août 2006, ce navire dénommé "probo-koala" avait déchargé plus de 500 tonnes d'un mélange toxique. Une société ivoirienne avait ensuite déversé à l'air libre ces produits pestilentiels et dangereux. Dix sept (17) personnes en sont mortes et des milliers d'autres ont été intoxiquées. Certains sites de déversement des déchets toxiques n'ont toujours pas été dépollués. A suivre, le procès des déchets toxiques du navire Probo-Koala s'est ouvert lundi 29 septembre 2008 à Abidjan en Côte d'Ivoire.

- la thématique "agriculture plantation" : qui renvoie notamment à la production du café et du cacao. En effet, l'agriculture ivoirienne, qui contribue à hauteur de 70% aux recettes d'exportation, est marquée par la domination du binôme café-cacao qui représenterait 40% des recettes d'exportation et 20% du PIB et ferait vivre six (6) millions d'Ivoiriens avec environ 600 000 exploitations en activité. Grâce à l'efficacité dans le secteur agricole, la Côte d'Ivoire occuperait, à l'échelle mondiale, la place de premier producteur de cacao et septième pour la production du café (voir Economie de la Côte d'Ivoire sur Wikipédia).

- enfin le "sport" : Cet univers de référence renvoie notamment, on s'en doute, au football, sport roi en Côte d'Ivoire, comme il l'est un peu partout en Afrique en particulier. On connaît la grande passion des Ivoiriens pour le football, pour leur équipe nationale et pour la grande vedette internationale Didier Drogba (page Wikipédia sur Drogba ; Site officiel de Drogba)

Tout acte de communication fait implicitement présomption de sa propre pertinence :

« Demandant l’attention d’autrui, tout communicateur donne à entendre que son message est pertinent. La tâche du destinataire est alors de construire une interprétation du message propre à confirmer cette présomption de pertinence. » (Sperber et Wilson. Relevance : Communication and Cognition 1986)

Chers amis internautes, à vos claviers donc ! Vos commentaires sont les bienvenus !

 

Cet article est libre de droit. Mais je compte sur votre bienveillance pour citer mon blog (pointer vers moi) en cas de reprise totale ou partielle de son contenu. Merci beaucoup !

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

http://www.wikio.fr

 

Nombre total de Visiteurs uniques du site depuis Février 2008

 

02/10/2008

Union africaine : quelle image sur Internet ?

DrapeauUnionAfricaine.gifSuite à une précédente note que j'ai faite sur "L'afrique et l'Europe sur Google", des visiteurs (qui sont de DrapeauUnionEuropeenne.pngplus en plus nombreux : MERCI !!!) m'ont écrit pour me demander une analyse centrée plus précisément sur "L'union africaine" versus "L'union européenne". J'ai donc constitué deux corpus de textes : l'un regroupant les résultats-google en réponse à la requête intitle:"union africaine" (les 529 résultats fournis par Google) et l'autre regroupant les résultats-google répondant à la requête intitle:"union européenne" (les 600 premiers résultats fournis par Google). Prélèvement effectué le 01/10/2008.

Le graphique ci-après présente le poids relatifs de neuf (9) références sémantiques retenues pour les besoins de l'analyse.

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

Que peut-on en dire ?

1. Le corpus "Union africaine" se singularise par une insistance nettement plus importante sur les références "crises conflits sécurité", "organisations internationales" et "débats conférences".

2. Quant au corpus "Union européenne", il se singularise par une insistance nettement plus importante sur les références "politique", "droit et justice", "éducation/formation", "économie" et "culture culturel".

Tout se passe donc comme si l'organisation "Union africaine" se donnait à voir sur Internet au travers de "débats" où dominent des questions relatives à des crises, des conflits et des problèmes de sécurité d'une façon générale avec une forte implication des organisations internationales (ONU, Ligue arabe, Unesco, Unicef, OMC, Banque Mondiale etc.).

Quant au corpus "Union européenne", il donne à voir une "organisation politico-juridique" (l'Union européenne en l'occurence) confrontée à des enjeux socio-économiques (économie, éducation et formation notamment) et culturels.

Autrement dit, l'Union africaine présente sur Internet une image bien plus négative que l'Union européenne. On connaît le tort fait à l'Afrique par ce boulet qu'elle traîne d'un continent marqué du sceau des conflits et de l'insécurité.

Tout acte de communication fait implicitement présomption de sa propre pertinence :

« Demandant l’attention d’autrui, tout communicateur donne à entendre que son message est pertinent. La tâche du destinataire est alors de construire une interprétation du message propre à confirmer cette présomption de pertinence. » (Sperber et Wilson. Relevance : Communication and Cognition 1986)

Chers amis internautes, à vos claviers donc ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Cet article est libre de droit. Mais je compte sur votre bienveillance pour citer mon blog (pointer vers moi) en cas de reprise totale ou partielle de son contenu. Merci beaucoup !

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

http://www.wikio.fr

 

Nombre total de Visiteurs uniques du site depuis Février 2008

23/09/2008

Barack Obama dans Le Monde, Le Figaro et Le NouvelObs

ObamaMage.jpegDans quels univers de langage est inscrit le nom "barack obama" (le candidat démocrate aux élections présidentielles américaines) dans les articles de trois importants journaux français en ligne : Le Monde, Le Figaro et le NouvelObs ? Pour tenter de le savoir, j'ai constitué trois corpus de texte : corpus "Monde", corpus "Figaro" et corpus "NouvelObs". Chaque corpus regroupe les 500 titres et introductions d'articles les plus pertinents en réponse à la requête "obama" soumise aux moteurs internes de recherche d'articles de chacun des trois journanux.  Je précise que les articles en question sont signés "lemonde.fr", "lefiagro.fr" et "nouvelobs.com".

1. Dans un premier temps, voyons quelle est la configuration, le poids relatif des trois sphères suivantes dans les trois corpus retenus :

- la "sphère personnelle" qui renvoie aux références relatives à la couleur de la peau, à la race, à la religion, à la famille (père, mère, fils, fille, mari, épouse, époux, oncle, grand-mère, etc.).

- la "sphère éconmique" qui renvoie à l'évocation de la question économique.

- la "sphère géopolitique" que je définis ici comme la référence aux pays autres que les Etats-Unis d'Amérique (9 pays et un continent retenus : France, Allemagne, Royaume Uni, Irak, Afghanistan, Israël, Palestine, Iran, Pakistan et l'Afrique).

Le graphique ci-après présente le résultat de l'analyse sémantique effectuée sur les corpus relativement aux trois spères identifiées.

 

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

Il apparaît très clairement que la référence à la "sphère personnelle" est une référence nettement plus structurante que les autres sphères ("sphère économique" et "sphère géopolitique") dans les titres et introductions d'articles et cela quel que soit le corpus considéré.

2. Faisons un pas de plus pour visualiser le détail de la configuration de cette référence à la "sphère personnelle". Le graphique ci-après nous y aidera.

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

2.1. Par rapport aux autres "références personnelles", la "couleur" et la "race" sont des références nettement dominantes dans les titres et les introductions des trois corpus retenus : corpus "Monde", corpus "Figaro" et corpus "NouvelObs". La répartition est la suivante :

"Monde"(26,15)>"Figaro"(23,85)>"NOuvelObs"(20,75). Les chiffres entre parenthèses indiquent le poidss relatifs de la  référence "couleur et race".

2.2. La  répartition de la référence "religion" est la suite :

"Monde"(22,80)>"NouvelObs"(18,79)>"Figaro"(13,94). Les chiffres entre parenthèses indiquent les poids relatifs de la référence "religion".

2.3. Quant à la référence référence "famille", elle se répartit comme suit :

"Figaro"(20,13)>"NouvelObs"(16,55)>"Monde"(9,42). Les chiffres entre parenthèses indiquent les poids relatifs de la référence "famille".

Conclusion provisoire.

Mis à part la référence "couleur et race" qui est dominante dans les trois corpus de titres et d'introductions d'articles :

- ce qui caractérise le corpus "Figaro" par rapport aux deux autres corpus c'est la mise en scène discursive singulièrement  marquée de la référence à la notion de "famille" (père, mère, mari, époux, épouse, fille, fils, grand-mère, oncle, etc.).

- en revanche, à la différence du corpus "Figaro", les corpus de titres et d'introductions d'articles du "Monde" et du "NouvelObs" donnent à voir  un poids relativement plus structurant de la référence "religion".

Je me garderai de faire des interprétations. Mais ces résultats sont à mon avis dignes d'intérêts, d'où ma note.

Tout acte de communication fait implicitement présomption de sa propre pertinence :

« Demandant l’attention d’autrui, tout communicateur donne à entendre que son message est pertinent. La tâche du destinataire est alors de construire une interprétation du message propre à confirmer cette présomption de pertinence. » (Sperber et Wilson. Relevance : Communication and Cognition 1986)

Chers amis internautes, à vos claviers donc ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Cet article est libre de droit. Mais je compte sur votre bienveillance pour citer mon blog (pointer vers moi) en cas de reprise totale ou partielle de son contenu. Merci beaucoup !

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

http://www.wikio.fr

 

Nombre total de Visiteurs uniques du site depuis Février 2008

18/09/2008

"TOTAL-ELF" ou la mémoire négative de TOTAL S.A.

logo_total_2003_c.gifDans ma précédente note intitulée "AREVA versus TOTAL sur Google BloSearch", le corpus "TOTAL" analysé a été ELF_logo.jpgconstitué en soumettant à Google BlogSearch la requête "intitle:total pétrole". En fait, j'avais au départ prélevé un corpus répondant à une requête un peu différente : "intitle:total elf". Puis je m'étais rendu compte qu'après avoir pris le nom de "Total Fina Elf SA" en 2000, à la suite de deux fusions successives avec Petrofina et Elf Aquitaine, le groupe pétrolier avait repris en 2003 la dénomination "Total SA" qui l'identifie aujourd'hui partout dans le monde.

Comme en ce moment j'ai un peu de temps, je me suis amusé à comparer le corpus "TOTAL" répondant à la requête "intitle:total pétrole" avec le corpus que j'ai nommé "TOTAL ELF" associé à la requête "intitle:total elf". Rappelons que le corpus "TOTAL" comprend 100 articles recueillis via Google BlogSearch et classés par date. Le plus récent article date du 09 septembre 2008, le plus ancien du 12 juin 2008. Quant au corpus "TOTAL ELF" il est constitué de 72 articles retournés par Google BlogSearch (la totalité  des résultats proposés par Blogsearch au moment de la "cueillette") et classés également par date. Là, le plus récent article date du 12 juillet 2008, alors que le plus ancien date du 10 février... 2000 !!

Premier constat : en gros, tout se passe donc comme si la requête "intitle:total pétrole" nous mettait davantage face au présent, à l'actualité des blogs évoquant le Groupe TOTAL, alors que la requête "intitle:total elf" nous entraînait dans une sorte de trace d'une mémoire discursive relativement lointaine.

Ci-après trois graphiques explicitant la configuration de 3 grandes catégories sémantiques structurant le discours des blogueurs dans les deux corpus : « TOTAL » et « TOTAL ELF». Ces trois catégories sémantiques sont : « droit et justice », « sécurité et écologie» et « économie ».

 

 

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

Deux constats s'imposent :

1. Le corpus "TOTAL ELF", associé à la requête "intitle:total elf", se singularise par une insistance nettement marquée sur les catégories "droit et justice" ("justice", "délits et crimes", "peines et sanctions", "droit et législation", "accusations" et "enquêtes"), "sécurité et écologie" ("sécurité", "pollution" et "protections") auxquelles on peut ajouter la référence aux "contrats". C'est-à-dire que le corpus "TOTAL ELF" est clairement structuré par un discours mettant en scène le Groupe TOTAL pris dans des problématiques juridico-financières ( avec, on le sait, des ramifications politiques : l'affaire Elf en l'occurence) et éco-sécuritaires (l'affaire de l'Erika en l'occurence).

2. Quant au corpus "TOTAL", associé à la requête "intitle:total pétrole", il se singularise là encore par son instance marquée sur la catégorie "économie" ("bénéfices-profits", "prix" et "consommateurs-clients"). C'est-à-dire qu'il nous donne à voir l'actualité d'un Groupe TOTAL vu et mis en récit comme faisant des bénéfices colossaux dans un contexte socio-économique essentiellement dominé par la problématique des "prix" (prix du pétrole, prix du brut, bruit du baril, hausse/flambée des prix, etc.) et interpellant les "consommateurs" notamment.

Conclusion, au regard de ce protocole d'analyse quasi-expérimental, je dirais qu'en terme d'image du'une façon générale et d'"E-réputation" en particulier le Groupe total a beaucoup gagné en gommant "ELF" de son nom pour s'identifier simplement sous le label "TOTAL SA" (nom de la marque commerciale et du Groupe). Le taux de rappel de la mauvaise séquence (affaire Elf - affaire Erika) semble en effet prospérer à l'évocation du syntagme "total elf". Les stratèges de la communication de TOTAL SA ont-ils intentionnellement choisi de briser le syntagme "total elf", association occasionnelle devenue encombrante et qui était en passe de devenir une quasi-locution ? Qui veut y répondre ?....

 

Tout acte de communication fait implicitement présomption de sa propre pertinence :

« Demandant l’attention d’autrui, tout communicateur donne à entendre que son message est pertinent. La tâche du destinataire est alors de construire une interprétation du message propre à confirmer cette présomption de pertinence. » (Sperber et Wilson. Relevance : Communication and Cognition 1986)

Chers amis internautes, à vos claviers donc ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Cet article est libre de droit. Mais je compte sur votre bienveillance pour citer mon blog (pointer vers moi) en cas de reprise totale ou partielle de son contenu. Merci beaucoup !

 

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

Nombre total de Visiteurs uniques du site depuis Février 2008

 

 

 

11/09/2008

AREVA versus TOTAL sur Google BlogSearch

Logo_areva.pnglogo_total_2003_c.gif

Objet de la note : tenter d'évaluer le contenu sémantique de la présence sur Google BlogSearch (version française) de deux grands groupes industriels français - bien implantés en Afrique - : le groupe « AREVA » versus le groupe « TOTAL ». Requêtes utilisées : "intitle:areva" et "intitle:total pétrole".

Deux corpus de textes ont donc été constitués le 10/09/2008 pour l'analyse. J'ai limité les corpus "AREVA" et "TOTAL" aux 100 premiers résultats classés par ordre chronologique (du plus récent au plus ancien). Je précise que les corpus textuels sur lesquels j'ai effectué mes analyses sémantiques comprennent cette fois-ci l’intégralité des textes d’articles associés aux résultats proposés par le moteur de recherche. Ce qui donne au final : corpus « AREVA » = 31720 mots ; corpus « TOTAL » = 33575 mots.

Ci-après trois graphiques explicitant la configuration de 3 grandes catégories sémantiques structurant le discours des bloggeurs sur les deux groupes industriels ciblés : « AREVA » et « TOTAL ». Ces trois catégories sémantiques sont : « droit et justice », « sécurité et écologie» et « économie ».

 

(Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!)

300 Visiteurs Gratuits par heure !

Pour dire les choses rapidement et vous laisser le soin d’interpréter et de commenter ces graphiques :

1. Ce qui singularise le corpus « AREVA » dans cette analyse comparative c’est, me semble-t-il, le fait que les blogueurs y mettent significativement en scène un groupe industriel qui fait l’objet d’enquêtes internes ou de l’inspection générale et qui est confronté à des questions sur la sécurité /insécurité de ces sites (y compris la surveillance et la protection des sites) et sur les risques de pollution de l’environnement. (On aura remarqué le pic de la référence « pollution » dans le corpus « TOTAL », même si cela reste moins prégnant que dans le corpus « AREVA »).

2. Quant au corpus « TOTAL », ce qui le singularise dans cette analyse comparative, c’est, selon moi, le fait que les blogueurs y mettent en scène de façon insistante la dimension économique ou plus précisément socio-économique : notamment la question des « bénéfices/profits » importants ou supposés tels du groupe TOTAL, tout en invoquant dans le même temps la question des prix (prix du carburant, prix du brut, prix du baril, hausse des prix, flambée des prix etc.) et celle du consommateur. Par ailleurs, on notera que l’évocation discursive du groupe TOTAL est aussi associée, de façon moins appuyée certes, à des questions relatives au droit (droit national, droit international, droit communautaire, droit de l’homme, cadre juridique, loi) et à la justice (plaintes, procès, information judiciaire, jugement, etc).

En conclusion, je dirais que ces analyses mettent en évidence deux logiques discursives :

- une logique discursive centrée sur les enjeux sécuritaires et écologiques auxquels doit faire face le groupe AREVA. On sait que le 23 janvier 2008, en marge du forum économique mondial, des ONG du monde entier ont attribué à AREVA, parmi 40 sociétés en lice, le Public eye award et le prix du public pour avoir « extrait de l’uranium dans des conditions totalement scandaleuses » au Niger (Voir sur le site du Public eye award). AREVA réfute totalement les arguments avancés par les organisateurs du Public eye award sur le site niger.areva.com . On connaît aussi l’affaire récente des fuites d’uranium du site nucléaire du Triscatin et ses conséquences sur l’image du groupe AREVA.

- une logique discursive centrée sur des enjeux socio-économiques liés aux bénéfices supposés colossaux de TOTAL. Dans le contexte malheureusement actuel de la flambée des prix en général, et du prix du pétrole en particulier, cela a conduit beaucoup de personnalités de la Gauche française, à poser la question d’une taxation spéciale. On connaît les prises de position de Ségolène Royal, Bertrand Delanoë, Jean-Luc Mélenchon, Olivier Besancenot et bien d’autres sur ce sujet. Une formule résume bien ce sentiment, le titre d’un billet d’un journaliste indépendant, Olivier Bonnet : « 7 milliards de bénéfices en 6 mois : or noir pour Total, pain noir pour le consommateur ».

Tout acte de communication fait implicitement présomption de sa propre pertinence :

« Demandant l’attention d’autrui, tout communicateur donne à entendre que son message est pertinent. La tâche du destinataire est alors de construire une interprétation du message propre à confirmer cette présomption de pertinence. » (Sperber et Wilson. Relevance : Communication and Cognition 1986)

Chers amis internautes, à vos claviers donc ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Cet article est libre de droit. Mais je compte sur votre bienveillance pour citer mon blog (pointer vers moi) en cas de reprise totale ou partielle de son contenu. Merci beaucoup !

 

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

Nombre total de Visiteurs uniques du site depuis Février 2008

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu