Avertir le modérateur

23/03/2011

Ouattara, Gbagbo, Soro et les douze verbes

Comment le web francophone met en scène les trois personnalités ivoiriennes (Côte d'Ivoire) à l'actualité politique chargée que sont : Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo et Guillaume Soro ?

L'analyse facotorielle des correspondances (AFC) des corpus constitués autour de ces trois personnalités donne, pour douze verbes significativement utilisés, les résultats suivants sous forme graphique :

Ouattara_Gbagbo_Soro_12VerbesJ.jpg

La situation est ainsi résumée (les différences observées sont statistiquement significatives) :

- Alassane Ouattara : "reconnu", "confirmé" et "soutenu" comme président de la République de Côte d'Ivoire, s'installe dans la "déclaration"... présidentielle.

- Guillaume Soro : "nommé" premier ministre par Alassane Ouattara, "a formé" son gouvernement. Il est en outre singulièrement identifié comme le chantre de "demandes" et "appels" insistants pour une solution rapide (y compris par la force) à la grave crise postélectorale que traverse le pays.

- Laurent Gbagbo : président "sortant", quant à lui, est prié de "céder" le pouvoir, de "quitter", de "partir"... mais jusque-là il fait la sourde oreille.

Pendant ce temps, le peuple souverain de Côte d'Ivoire souffre, et avec lui, la sous-région ouest africaine en particulier. Car à l'horizon pointe la guerre civile tant redoutée.

 

05/02/2009

Elections en Côte d'Ivoire (1999-2009) : identification versus désarmement/réunification

GbagboSoro.jpg

Cher(e)s ami(e)s, je vous invite à évaluer le blog WEBTHEMIC en CLIQUANT ICI

Deux gros problèmes plombent la tenue des élections présidentielles en Côte d'Ivoire : l'identification des électeurs ivoiriens et le désarmement des forces militaires et para-militaires engagés dans le conflit qui a éclaté en septembre 2002 et qui a coupé le pays en deux parties, le Sud contôlé par les forces loyalistes au président Laurent GBAGBO et le Nord sous le contrôle des Forces Nouvelles (ex-Rébellion) aux ordres de Guillaume SORO.

On connaît l'importance historique de l'identification pour la population ivoirienne. La question de l' "ivorité" a non seulement constitué un des problèmes socio-politiques majeurs au cours des deux dernières décennies, mais elle est également au coeur même de la crise ouverte qui a divisé le pays et qui oppose, pour aller vite, le camp GBAGBO au camp SORO. Dès lors, depuis que le processus de paix est engagé, les Forces Nouvelles (ex-Rébellion) ont toujours exigé l'identification avant tout désarmement pour ainsi ouvrir la voie à des élections justes et ouvertes à tous les Ivoiriens alors que le président GBAGBO et ses partisans ont au contraire toujours soutenu que le désarmement et la réunification du pays devaient précéder l'identification. Il faut dire, pour être juste, que l'ensemble de la classe politique et de la presse ivoiriennes n'a pas été en reste quant aux débats souvent vifs et passionnés sur la priorité d'action à opérer entre l'identification et le désarmement.

Dans cette note, je n'entre pas dans ce débat. Je voudrais simplement montrer l'évolution de la "visibilité médiatique" des thématiques "identification" et "désarmement/réunification" associées aux questions d'élections en Côte d'Ivoire dans les actualités francophones en ligne. Le corpus analysé est constitué des résultats visibles retournés par Google News Archive Search en réponse à la requête intext:"côte d'ivoire" élections. Pour bien cerner la dimension évolutive j'ai constitué quatre sous-corpus couvrant les périodes 1999-2002; 2003-2004; 2005-2006; et 2007-2009. Par ailleurs, j'ai inclu la thématique "accords" pour "coller" au processus de paix en cours en Côte d'Ivoire.

elections_en_rci_accords,_identification,_désarmement_réunification.png

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

Cher(e)s ami(e)s, je vous invite à évaluer le blog WEBTHEMIC en CLIQUANT ICI

Trois points d'observation :

1. 2003-2004 : Montée en puissance de la visibilité médiatique de la thématique du "désarmement/réunification". Faits marquants de cette période : signature des accords de paix de Marcoussis (26 janvier 2003 - France) suite à l'éclatement de la guerre du 19 septembre 2002 ;  Brusque crispation en novembre 2004 qui remet en causes toutes les avancées obtenues ; Reprise de la guerre avec l' "opération dignité" (4 novembre 2004), bombardement ivoirien de la base militaire française de Bouaké (9 morts et 37 blessés), destruction de tous les moyens aériens militaires ivoiriens par l'armée française, violentes manifestations anti-françaises.

2. 2005-2006 : La visibilité médiatique de la thématique du "désarmement/réunification" atteint un sommet. Cependant on note une légère insistance sur la thématique de l' "identification". Je rappelle que cette période est marquée par quatre évènements importants : l'attaque du Mouvement ivoirien de libération de l'Ouest de la Côte d'Ivoire (Miloci) contre des positions rebelles (28 février 2006) ; Le président sud-africain Thabo MBEKI, mandaté par l'OUA fait signer aux milices un accord de désarmement (14 mai 2005) ; Le 2 janvier 2006, des casernes d'Abidjan sont attaquées par des rebelles qui sont repoussés avec des pertes ; Enfin, le 28 février 2006 s'est ouvert un Sommet extraordinaire réunissant les principaux protagonistes de la crise ivoirienne, le premier du genre en terre ivoirienne depuis le début de la guerre civile.

3. 2007-2009 : La thématique de l' "identification" est cette fois-ci nettement plus visible que la thématique du "désarmement/réunification", médiatiquement parlant. Je rappelle que sur la période 2007-2009 le processus de paix a été marqué par : la signature des accords de paix de Ouagadougou (Burkina Faso), la nomination de Guillaume SORO (chef des Forces Nouvelles - ex-Rébellion) comme premier ministre de la Côte d'Ivoire et la cérémonie nationale de la Flamme de la Paix à Bouaké.

Pour finir, une petite réflexion. Il me semble clair que le processus de paix en Côte d'Ivoire ne peut véritablement aboutir sans une solution durable aux questions de l'identification donc d'élections crédibles et aux questions liées à une réunification effective du pays sur la base d'un désarmement crédible. Cela dit, reste le piège du cercle vicieux. Aux grands hommes ivoiriens de savoir en sortir avec courage et esprit de responsabilité. Ce qu'ils ont commencé à faire sous la médiation du président burkinabè Blaise COMPAORE.

Cher(e)s ami(e)s, je vous invite à évaluer le blog WEBTHEMIC en CLIQUANT ICI

Tout acte de communication fait implicitement présomption de sa propre pertinence :

« Demandant l’attention d’autrui, tout communicateur donne à entendre que son message est pertinent. La tâche du destinataire est alors de construire une interprétation du message propre à confirmer cette présomption de pertinence. » (Sperber et Wilson. Relevance : Communication and Cognition 1986)

Chers amis internautes, à vos claviers donc ! Vos commentaires sont les bienvenus sur la thématique de la présence africaine sur Internet!

Cet article est libre de droit. Mais je compte sur votre bienveillance pour citer mon blog (pointer vers moi) en cas de reprise totale ou partielle de son contenu. Merci beaucoup !

 

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

http://www.wikio.fr

Nombre total de Visiteurs uniques du site depuis Février 2008


Afrigator

Paperblog

 

Elections en Côte d'Ivoire (1999-2009) : identification versus désarmement/réunification

GbagboSoro.jpg

Cher(e)s ami(e)s, je vous invite à évaluer le blog WEBTHEMIC en CLIQUANT ICI

Deux gros problèmes plombent la tenue des élections présidentielles en Côte d'Ivoire : l'identification des électeurs ivoiriens et le désarmement des forces militaires et para-militaires engagés dans le conflit qui a éclaté en septembre 2002 et qui a coupé le pays en deux parties, le Sud contôlé par les forces loyalistes au président Laurent GBAGBO et le Nord sous le contrôle des Forces Nouvelles (ex-Rébellion) aux ordres de Guillaume SORO.

On connaît l'importance historique de l'identification pour la population ivoirienne. La question de l' "ivorité" a non seulement constitué un des problèmes socio-politiques majeurs au cours des deux dernières décennies, mais elle est également au coeur même de la crise ouverte qui a divisé le pays et qui oppose, pour aller vite, le camp GBAGBO au camp SORO. Dès lors, depuis que le processus de paix est engagé, les Forces Nouvelles (ex-Rébellion) ont toujours exigé l'identification avant tout désarmement pour ainsi ouvrir la voie à des élections justes et ouvertes à tous les Ivoiriens alors que le président GBAGBO et ses partisans ont au contraire toujours soutenu que le désarmement et la réunification du pays devaient précéder l'identification. Il faut dire, pour être juste, que l'ensemble de la classe politique et de la presse ivoiriennes n'a pas été en reste quant aux débats souvent vifs et passionnés sur la priorité d'action à opérer entre l'identification et le désarmement.

Dans cette note, je n'entre pas dans ce débat. Je voudrais simplement montrer l'évolution de la "visibilité médiatique" des thématiques "identification" et "désarmement/réunification" associées aux questions d'élections en Côte d'Ivoire dans les actualités francophones en ligne. Le corpus analysé est constitué des résultats visibles retournés par Google News Archive Search en réponse à la requête intext:"côte d'ivoire" élections. Pour bien cerner la dimension évolutive j'ai constitué quatre sous-corpus couvrant les périodes 1999-2002; 2003-2004; 2005-2006; et 2007-2009. Par ailleurs, j'ai inclu la thématique "accords" pour "coller" au processus de paix en cours en Côte d'Ivoire.

elections_en_rci_accords,_identification,_désarmement_réunification.png

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

Cher(e)s ami(e)s, je vous invite à évaluer le blog WEBTHEMIC en CLIQUANT ICI

Trois points d'observation :

1. 2003-2004 : Montée en puissance de la visibilité médiatique de la thématique du "désarmement/réunification". Faits marquants de cette période : signature des accords de paix de Marcoussis (26 janvier 2003 - France) suite à l'éclatement de la guerre du 19 septembre 2002 ;  Brusque crispation en novembre 2004 qui remet en causes toutes les avancées obtenues ; Reprise de la guerre avec l' "opération dignité" (4 novembre 2004), bombardement ivoirien de la base militaire française de Bouaké (9 morts et 37 blessés), destruction de tous les moyens aériens militaires ivoiriens par l'armée française, violentes manifestations anti-françaises.

2. 2005-2006 : La visibilité médiatique de la thématique du "désarmement/réunification" atteint un sommet. Cependant on note une légère insistance sur la thématique de l' "identification". Je rappelle que cette période est marquée par quatre évènements importants : l'attaque du Mouvement ivoirien de libération de l'Ouest de la Côte d'Ivoire (Miloci) contre des positions rebelles (28 février 2006) ; Le président sud-africain Thabo MBEKI, mandaté par l'OUA fait signer aux milices un accord de désarmement (14 mai 2005) ; Le 2 janvier 2006, des casernes d'Abidjan sont attaquées par des rebelles qui sont repoussés avec des pertes ; Enfin, le 28 février 2006 s'est ouvert un Sommet extraordinaire réunissant les principaux protagonistes de la crise ivoirienne, le premier du genre en terre ivoirienne depuis le début de la guerre civile.

3. 2007-2009 : La thématique de l' "identification" est cette fois-ci nettement plus visible que la thématique du "désarmement/réunification", médiatiquement parlant. Je rappelle que sur la période 2007-2009 le processus de paix a été marqué par : la signature des accords de paix de Ouagadougou (Burkina Faso), la nomination de Guillaume SORO (chef des Forces Nouvelles - ex-Rébellion) comme premier ministre de la Côte d'Ivoire et la cérémonie nationale de la Flamme de la Paix à Bouaké.

Pour finir, une petite réflexion. Il me semble clair que le processus de paix en Côte d'Ivoire ne peut véritablement aboutir sans une solution durable aux questions de l'identification donc d'élections crédibles et aux questions liées à une réunification effective du pays sur la base d'un désarmement crédible. Cela dit, reste le piège du cercle vicieux. Aux grands hommes ivoiriens de savoir en sortir avec courage et esprit de responsabilité. Ce qu'ils ont commencé à faire sous la médiation du président burkinabè Blaise COMPAORE.

Cher(e)s ami(e)s, je vous invite à évaluer le blog WEBTHEMIC en CLIQUANT ICI

Tout acte de communication fait implicitement présomption de sa propre pertinence :

« Demandant l’attention d’autrui, tout communicateur donne à entendre que son message est pertinent. La tâche du destinataire est alors de construire une interprétation du message propre à confirmer cette présomption de pertinence. » (Sperber et Wilson. Relevance : Communication and Cognition 1986)

Chers amis internautes, à vos claviers donc ! Vos commentaires sont les bienvenus sur la thématique de la présence africaine sur Internet!

Cet article est libre de droit. Mais je compte sur votre bienveillance pour citer mon blog (pointer vers moi) en cas de reprise totale ou partielle de son contenu. Merci beaucoup !

 

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

http://www.wikio.fr

Nombre total de Visiteurs uniques du site depuis Février 2008


Afrigator

Paperblog

 

06/12/2008

Côte d'Ivoire : économie versus crises et conflits sur Google News Archive Search

GbagboSoroCompaore.jpegGoogle News Archive Search est un outil extraordinaire pour des gens (comme moi) qui aiment fouiller dans la gigantesque mémoire du Web. A travers ce moteur de recherche, vous le savez peut-être, Google a fait sauté les barrières temporelles en permettant aux internautes d'effectuer des recherches sur l'actualité mondiale remontant jusqu'au début du 20ème siècle ! Le service mixe les accès payants avec les accès gratuits d'archives d'actualités provenant de différents titres à travers le monde.

J'ai analysé pour vous les résultats renvoyés par Google News Archive Search (francophone) en réponse à la requête "côte d'ivoire" concernant les 10 dernières années (1999-2008). Pour quel intérêt ? Eh bien, suite à ma précédente note sur les crises et les conflits liés aux élections en Afrique, j'ai simplement voulu prendre l'exemple de la crise ivoirienne pour montrer comment une telle situation pouvait être dommageable, notamment sur le plan économique.

A titre indicatif, les corpus pour les 10 années regroupent pour : 1999 (413 résultats) ; 2000 (667 résultats) ; 2001 (735 résultats) ; 2002 (694 résultats) ; 2003 (654 résultats) ; 2004 (650 résultats) ; 2005 (683 résultats) ; 2006 (640 résultats) ; 2007 (721 résultats)  et enfin 2008 (692 résultats).

Le graphique ci-après présente l'évolution des groupes sémantiques "crises conflits" et "économie commerce" sur 10 ans d'actualités concernant la Côte d'Ivoire.


rci_economie_versus_crises_et_conflits_sur_google_news_archive_search.png

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

Que nous révèlent les archives des actualités ivoiriennes ?

1. D'une façon générale, depuis 2001 jusqu'à nos jours, on a parlé beaucoup plus de crises et de conflits liés aux événements socio-politico-militaires en Côte d'Ivoire que des questions liées centralement au développement économique. Pour un pays qui était considéré comme le phare dans la sous-région ouest-africaine cette donne est plus que dommageable. Combien de temps pour reconstruire et repartir de plus bel ? Lire la chronologie de la crise ivoirienne.

2. Lueur d'espoir malgré tout : à partir de 2003-2004 la référence sémantique "crises conflits" chute de façon considérable dans les archives d'actualités relatives à la Côte d'Ivoire. De sorte que l'on peut espérer avoir les deux courbes s'inverser dans le courant 2009 si l'esprit de paix et de reconciliation continue à habiter la conscience des protagonistes de cette crise. Encore faut-il tout faire pour ne pas saboter l'Accord politique signé en 2007 à Ouagadougou au Burkina Faso, cet important Accord qui pourrait enfin ouvrir la voie à une paix durable et à des élections pleinement démocratiques, ouvertes à tous les Ivoiriens. Ne pas céder donc aux fauteurs de troubles de ces derniers temps. Garder le cap et la route.

Tout acte de communication fait implicitement présomption de sa propre pertinence :

« Demandant l’attention d’autrui, tout communicateur donne à entendre que son message est pertinent. La tâche du destinataire est alors de construire une interprétation du message propre à confirmer cette présomption de pertinence. » (Sperber et Wilson. Relevance : Communication and Cognition 1986)

Chers amis internautes, à vos claviers donc ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Cet article est libre de droit. Mais je compte sur votre bienveillance pour citer mon blog (pointer vers moi) en cas de reprise totale ou partielle de son contenu. Merci beaucoup !

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

http://www.wikio.fr

Nombre total de Visiteurs uniques du site depuis Février 2008


Afrigator

06/10/2008

Burkina Faso Versus Côte d'Ivoire sur Afrik.Com

DrapeauBurkina.pngDans quels univers sémantiques sont inscrits le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire dans les articles d'AFRIK.COM ? YDrapeauRCI.png a-t-il des différences significatives dans la mise en scène référentielle concernant ces deux pays voisins d'Afrique de l'Ouest ?

Pour votre information, AFRIK.COM est un Quotidien d'information en ligne sur l'Afrique et le Maghreb. Sur le site www.afrik.com il est dit qu'AFRIK.COM est "devenu la référence de l'information quotidienne sur le continent, référencé en tête par Google, fréquenté mensuellement par plus d'un million d'internautes". AFRIK.COM affiche comme premier objectif "d'ouvrir une large porte sur le web pour les sociétés et les cultures africaines", et comme second objectif de "mettre en avant les médias d'Afrique, les créateurs africains, les peuples africains".

Pour les besoins de l'analyse, j'ai constitué deux corpus de texte : le corpus "Burkina" regroupant les 600 résultats les plus pertinents renvoyés par le moteur de recherche personnalisé d'articles d'AFRIK.COM à la requête "burkina" et le corpus "Côte d'Ivoire" regroupant quant à lui les 600 résultats les plus pertinents renvoyés par le moteur de recherche personnalisé d'articles d'AFRIK.COM à la requête "côte d'ivoire". L'analyse sémantique effectuée porte uniquement sur les titres et les résumés.

Le graphique ci-après présente la configuration de onze (11) univers de références retenus pour comparer les deux corpus de texte : corpus "Burkina" Versus corpus "Côte d'Ivoire".

burkinaCoted'ivoireAfrikCom.png

 

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

Observations :

1. Le corpus "Burkina" se singularise par une insistance nettement plus marquée sur :

- la "culture, le culturel" : univers de référence qui renvoie aux arts et aux artistes (dont le Salon International de l'Artisanat de Ouagadougou - SIAO), à la musique, au cinéma et aux cinéastes (dont notamment le Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou - FESPACO), etc. ;

- la "santé" : univers de référence qui thématise par exemple l'épidémie de méningite et les besoins de vaccination, le problème du sida, la question de l'excision, les problèmes de la lèpre et des lépreux, du paludisme et autres maladies.

- l'"éducation-formation" : univers qui pose la question de l'éducation/formation notamment à travers les thématiques de l'école, de l'université, des élèves/étudiants et des enseignants.

2. Le corpus "Côte d'Ivoire" quant à lui se singularise par une insitance nettement plus marquée sur plusieurs références sémantiques :

- d'abord notons le paquet de références regroupant : "crises conflits sécurité", "politique", "droit justice", "vie et mort", et "paix" qui renvoient clairement au contexte de crise politico-militaire qui a secoué la Côte d'Ivoire depuis la tentative de coup d'Etat de 2002 menée par Guillaume Soro et ses amis contre le président Laurent Gbagbo. On sait que les rapports entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso s'étaient sérieusement détériorés à cause de cette crise que le régime ivoirien attribuait en partie au Burkina Faso voisin, soupçonné d'avoir porté appui aux rebelles des Forces Nouvelles dirigées par Guillaume Soro. Mais les tensions entre les deux pays se sont apaisées lorsque, sur proposition du président Gbagbo, le président burkinabè Blaise Compaoré a accepté de se poser en "facilitateur" du dialogue inter-ivoirien. Ce qui a permis de réunir les principaux protagnistes du conflit ivoirien dont notamment le pouvoir et les dissidents, qui ont signé l'Accord politique de Ouagadougou (capitale du Burkina Faso) en mars 2007. Ce texte définit les bases du processus de paix devant sortir la Côte d'Ivoire de sa crise politique et a porté à la primature le chef des Forces Nouvelles Guillaume Soro dans une optique de réconciliation nationale.

- "écologie pollution" : univers de référence qui pointe précisément l'affaire du probo-koala (voir aussi Vidéo sur DailyMotion). En août 2006, ce navire dénommé "probo-koala" avait déchargé plus de 500 tonnes d'un mélange toxique. Une société ivoirienne avait ensuite déversé à l'air libre ces produits pestilentiels et dangereux. Dix sept (17) personnes en sont mortes et des milliers d'autres ont été intoxiquées. Certains sites de déversement des déchets toxiques n'ont toujours pas été dépollués. A suivre, le procès des déchets toxiques du navire Probo-Koala s'est ouvert lundi 29 septembre 2008 à Abidjan en Côte d'Ivoire.

- la thématique "agriculture plantation" : qui renvoie notamment à la production du café et du cacao. En effet, l'agriculture ivoirienne, qui contribue à hauteur de 70% aux recettes d'exportation, est marquée par la domination du binôme café-cacao qui représenterait 40% des recettes d'exportation et 20% du PIB et ferait vivre six (6) millions d'Ivoiriens avec environ 600 000 exploitations en activité. Grâce à l'efficacité dans le secteur agricole, la Côte d'Ivoire occuperait, à l'échelle mondiale, la place de premier producteur de cacao et septième pour la production du café (voir Economie de la Côte d'Ivoire sur Wikipédia).

- enfin le "sport" : Cet univers de référence renvoie notamment, on s'en doute, au football, sport roi en Côte d'Ivoire, comme il l'est un peu partout en Afrique en particulier. On connaît la grande passion des Ivoiriens pour le football, pour leur équipe nationale et pour la grande vedette internationale Didier Drogba (page Wikipédia sur Drogba ; Site officiel de Drogba)

Tout acte de communication fait implicitement présomption de sa propre pertinence :

« Demandant l’attention d’autrui, tout communicateur donne à entendre que son message est pertinent. La tâche du destinataire est alors de construire une interprétation du message propre à confirmer cette présomption de pertinence. » (Sperber et Wilson. Relevance : Communication and Cognition 1986)

Chers amis internautes, à vos claviers donc ! Vos commentaires sont les bienvenus !

 

Cet article est libre de droit. Mais je compte sur votre bienveillance pour citer mon blog (pointer vers moi) en cas de reprise totale ou partielle de son contenu. Merci beaucoup !

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

http://www.wikio.fr

 

Nombre total de Visiteurs uniques du site depuis Février 2008

 

Burkina Faso Versus Côte d'Ivoire sur Afrik.Com

DrapeauBurkina.pngDans quels univers sémantiques sont inscrits le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire dans les articles d'AFRIK.COM ? YDrapeauRCI.png a-t-il des différences significatives dans la mise en scène référentielle concernant ces deux pays voisins d'Afrique de l'Ouest ?

Pour votre information, AFRIK.COM est un Quotidien d'information en ligne sur l'Afrique et le Maghreb. Sur le site www.afrik.com il est dit qu'AFRIK.COM est "devenu la référence de l'information quotidienne sur le continent, référencé en tête par Google, fréquenté mensuellement par plus d'un million d'internautes". AFRIK.COM affiche comme premier objectif "d'ouvrir une large porte sur le web pour les sociétés et les cultures africaines", et comme second objectif de "mettre en avant les médias d'Afrique, les créateurs africains, les peuples africains".

Pour les besoins de l'analyse, j'ai constitué deux corpus de texte : le corpus "Burkina" regroupant les 600 résultats les plus pertinents renvoyés par le moteur de recherche personnalisé d'articles d'AFRIK.COM à la requête "burkina" et le corpus "Côte d'Ivoire" regroupant quant à lui les 600 résultats les plus pertinents renvoyés par le moteur de recherche personnalisé d'articles d'AFRIK.COM à la requête "côte d'ivoire". L'analyse sémantique effectuée porte uniquement sur les titres et les résumés.

Le graphique ci-après présente la configuration de onze (11) univers de références retenus pour comparer les deux corpus de texte : corpus "Burkina" Versus corpus "Côte d'Ivoire".

burkinaCoted'ivoireAfrikCom.png

 

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

Observations :

1. Le corpus "Burkina" se singularise par une insistance nettement plus marquée sur :

- la "culture, le culturel" : univers de référence qui renvoie aux arts et aux artistes (dont le Salon International de l'Artisanat de Ouagadougou - SIAO), à la musique, au cinéma et aux cinéastes (dont notamment le Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou - FESPACO), etc. ;

- la "santé" : univers de référence qui thématise par exemple l'épidémie de méningite et les besoins de vaccination, le problème du sida, la question de l'excision, les problèmes de la lèpre et des lépreux, du paludisme et autres maladies.

- l'"éducation-formation" : univers qui pose la question de l'éducation/formation notamment à travers les thématiques de l'école, de l'université, des élèves/étudiants et des enseignants.

2. Le corpus "Côte d'Ivoire" quant à lui se singularise par une insitance nettement plus marquée sur plusieurs références sémantiques :

- d'abord notons le paquet de références regroupant : "crises conflits sécurité", "politique", "droit justice", "vie et mort", et "paix" qui renvoient clairement au contexte de crise politico-militaire qui a secoué la Côte d'Ivoire depuis la tentative de coup d'Etat de 2002 menée par Guillaume Soro et ses amis contre le président Laurent Gbagbo. On sait que les rapports entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso s'étaient sérieusement détériorés à cause de cette crise que le régime ivoirien attribuait en partie au Burkina Faso voisin, soupçonné d'avoir porté appui aux rebelles des Forces Nouvelles dirigées par Guillaume Soro. Mais les tensions entre les deux pays se sont apaisées lorsque, sur proposition du président Gbagbo, le président burkinabè Blaise Compaoré a accepté de se poser en "facilitateur" du dialogue inter-ivoirien. Ce qui a permis de réunir les principaux protagnistes du conflit ivoirien dont notamment le pouvoir et les dissidents, qui ont signé l'Accord politique de Ouagadougou (capitale du Burkina Faso) en mars 2007. Ce texte définit les bases du processus de paix devant sortir la Côte d'Ivoire de sa crise politique et a porté à la primature le chef des Forces Nouvelles Guillaume Soro dans une optique de réconciliation nationale.

- "écologie pollution" : univers de référence qui pointe précisément l'affaire du probo-koala (voir aussi Vidéo sur DailyMotion). En août 2006, ce navire dénommé "probo-koala" avait déchargé plus de 500 tonnes d'un mélange toxique. Une société ivoirienne avait ensuite déversé à l'air libre ces produits pestilentiels et dangereux. Dix sept (17) personnes en sont mortes et des milliers d'autres ont été intoxiquées. Certains sites de déversement des déchets toxiques n'ont toujours pas été dépollués. A suivre, le procès des déchets toxiques du navire Probo-Koala s'est ouvert lundi 29 septembre 2008 à Abidjan en Côte d'Ivoire.

- la thématique "agriculture plantation" : qui renvoie notamment à la production du café et du cacao. En effet, l'agriculture ivoirienne, qui contribue à hauteur de 70% aux recettes d'exportation, est marquée par la domination du binôme café-cacao qui représenterait 40% des recettes d'exportation et 20% du PIB et ferait vivre six (6) millions d'Ivoiriens avec environ 600 000 exploitations en activité. Grâce à l'efficacité dans le secteur agricole, la Côte d'Ivoire occuperait, à l'échelle mondiale, la place de premier producteur de cacao et septième pour la production du café (voir Economie de la Côte d'Ivoire sur Wikipédia).

- enfin le "sport" : Cet univers de référence renvoie notamment, on s'en doute, au football, sport roi en Côte d'Ivoire, comme il l'est un peu partout en Afrique en particulier. On connaît la grande passion des Ivoiriens pour le football, pour leur équipe nationale et pour la grande vedette internationale Didier Drogba (page Wikipédia sur Drogba ; Site officiel de Drogba)

Tout acte de communication fait implicitement présomption de sa propre pertinence :

« Demandant l’attention d’autrui, tout communicateur donne à entendre que son message est pertinent. La tâche du destinataire est alors de construire une interprétation du message propre à confirmer cette présomption de pertinence. » (Sperber et Wilson. Relevance : Communication and Cognition 1986)

Chers amis internautes, à vos claviers donc ! Vos commentaires sont les bienvenus !

 

Cet article est libre de droit. Mais je compte sur votre bienveillance pour citer mon blog (pointer vers moi) en cas de reprise totale ou partielle de son contenu. Merci beaucoup !

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

http://www.wikio.fr

 

Nombre total de Visiteurs uniques du site depuis Février 2008

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu