Avertir le modérateur

07/03/2009

Soudan : 1999-2009. Les courbes d'une tragédie africaine

SoudanImageEnfants.jpg

Cher(e)s ami(e)s, je vous invite à évaluer le blog WEBTHEMIC en CLIQUANT ICI

Le Soudan. "Pays des noirs" en arabe. Pays d'Afrique de l'est. Pays sécoué par une guerre civile et son cortège de morts depuis au moins 25 ans. Sous nos yeux, pays à l'actualité tragique, insoutenable. Dans cette note j'analyse l'évolution de la "visibilité médiatiqtue" de quelques références thématiques et de quelques acteurs associés à l'évocation de la question soudanaise dans les actualités francophones en ligne. Les corpus soumis à l'analyse sémantique sont constitués des résultats visibles de Google News Archive Search (version francophone) répondant à la requête simple "soudan -françois" (pour soustraire "françois soudan"  en particulier des résultats de recherche) et  triés par date.

Le graphique ci-après présente l'évolution de la visibilité de cinq références thématiques de 1999-2000 à 2008-2009 : "guerre", "paix", "crimes/morts", "réfugiés et déplacés" et "terrorisme".

 

soudan_(1999-2009)_cinq_thématiques_en_scène(2).png

Quelques observations :

1. En 2001 on note deux pics importants concernant les références thématiques "guerre" et "terrorisme". D'une façon générale, on retiendra que la période [1999-2001] a été essentiellement marquée par un événement à portée mondiale : les attentats-sucides du mardi 11 septembre 2001 commis par le réseau terroriste d'Al-Qaida qui ont poussé l'administration Bush à se lancer dans une guerre sans merci contre le terrorisme. On se souvient qu'à l'époque la piste soudanaise a été fortement évoquée dans la traque des traces d'Oussama Ben Laden et des auteurs des terribles attentats des tours jumelles (Twin Towers) du World Trade Center à Manhattan à New-York.

2. La période [2002-2005] est marquée par l'émergence d'une référence forte à la thématique de la "paix". En effet, à partir de 2003 des pourparlers de paix ont été engagés entre les rebelles du Sud du Soudan et le gouvernement soudanais. Ces pourparlers ont abouti à un Accord de paix qui a été signé à Nairobi entre John Garang et le vice-président Ali Osmane Taha, représentant le gouvernement soudanais. Cet Accord était sensé mettre fin à 21 ans passés de guerre civile entre l'Etat et les milices janjawids.

3. Notons aussi que période [2003-2007] a connu une émergence et une accentuation de la référence aux "réfugiés et déplacés" de guerre notamment, ces hommes, ces femmes et ces enfants parqués dans des camps et exposés à des conditions de vie à la limite de l'humain. Il faut savoir que ce qu'on appelle "la guerre civile au darfour", qui a touché depuis 2003 la région du Darfour (région située à l'Ouest du pays), a fait 2,7 millions de déplacés et 230 000 réfugiés au Tchad voisin.

4. L'année 2007 marque en particulier une accentuation significative de la référence aux "crimes"  et aux "morts". Cette accentuation atteindra un sommet en 2008-2009 au moment même où la référence à la "guerre" connaît un nouveau pic. Autant dire que l'association "crimes de guerre" prend ici une importance toute particulière dans la mise en scène médiatique du problème soudanais. C'est dans ce contexte que le 4 mars 2009, la Cours pénale internationale (CPI) a délivré (à tort ou à raison, mais là n'est pas notre problème) un mandat d'arrêt international à l'encontre du président Omar El-Béchir, accusé de crimes contre l'humanité et crimes de guerre. El-Béchir devenant ainsi le premier chef d'Etat en exercice à être sous le coup d'un mandat d'arrêt international.

Le graphique ci après présente l'évolution de la visibilité "médiatique" de cinq acteurs "externes" de la crise soudanaise : "l'ONU", les "USA" (Etats-Unis d'Amérique), la "Chine", le groupe sémantique "OUA-UA-LigA" (pour respectivement : Organisation de l'Unité Africaine, Union Africaine et Ligue Arabe) et "l'UE" (l'Union Européenne).

soudan_(1999-2009)_cinq_acteurs__externes_.png
Cher(e)s ami(e)s, je vous invite à évaluer le blog WEBTHEMIC en CLIQUANT ICI

Quelques observations :

1. D'une manière générale les acteurs "externes" mis en scène dans l'actualité francophone en ligne relative au Soudan peuvent être classés comme suit par ordre décroissant de "visibilité médiatique" : "ONU" > "USA" > "Chine" > "OUA-UA-LigA" > "UE".

Concernant les  trois premiers acteurs les plus visibles on peut dire ce qui suit :

2. de 1999 à 2003, la référence aux Etats-Unis d'Amérique ("USA") est plus importante que la référence aux quatre autres acteurs "externes" en scène. Le pic observable en 2001 n'est pas sans lien avec les évènements du 11 septembre ;

3. mais, à partir de 2004 la référence à l'"ONU" devient nettement dominante ;

4. on note par ailleurs qu'à partir de 2007, la "Chine" devient le deuxième acteur "externe" le plus visible (après l'ONU), allant jusqu'à prendre la vedette aux Etats-Unis d'Amérique (USA). La Chine, il faut le savoir, a manifesté son opposition au mandat d'arrêt international lancé le 4 mars dernier par la Cours Pénale Internationale (CPI) contre le président soudanais Omar el-Béchir pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. On sait que ce dernier s'est rapproché de la République Populaire de Chine dès l'année 2000. Mais, faut-il voir dans cette prise de position chinoise une simple réaction de défense d'intérêts pétroliers ?


Cher(e)s ami(e)s, je vous invite à évaluer le blog WEBTHEMIC en CLIQUANT ICI

Tout acte de communication fait implicitement présomption de sa propre pertinence :

« Demandant l’attention d’autrui, tout communicateur donne à entendre que son message est pertinent. La tâche du destinataire est alors de construire une interprétation du message propre à confirmer cette présomption de pertinence. » (Sperber et Wilson. Relevance : Communication and Cognition 1986)

Chers amis internautes, à vos claviers donc ! Vos commentaires sont les bienvenus sur la thématique de la présence africaine sur Internet!

Cet article est libre de droit. Mais je compte sur votre bienveillance pour citer mon blog (pointer vers moi) en cas de reprise totale ou partielle de son contenu. Merci beaucoup !

 

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

http://www.wikio.fr

Nombre total de Visiteurs uniques du site depuis Février 2008


Afrigator

Paperblog

 


21/12/2008

Trois Prix Nobel africains sur google francophone : Mandela, de Klerk, Desmond Tutu

MandelaKlerkTutu2.jpegQue nous révèlent les résultats de Google francophone sur la visibilité sur Internet de trois illustres africains Prix Nobel de la Paix que sont Nelson Mandela, Frederik de Klerk et Desmond Tutu ? D'abord un petit rappel sur ces grands hommes qu'on ne présente plus.

Desmond Mpilo Tutu est né le 07 octobre 1931 à Klerksdorp, en Afrique du Sud. Archevèque anglican, il a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1984 pour son combat pacifiste contre le régime de l'apartheid. Il fut ensuite en 1995 le président de la Commission de la vérité et de la réconciliation, chargée de faire la lumière sur les crimes commis durant le régime de l'apartheid.

Frederik Willem de Klerk est né le 18 mars 1936 à Joannesburg. Président de la République d'Afrique du Sud de 1989 à 1994, il mena courageusement les réformes qui mirent fin à la politique d'apartheid en 1991 et les négociations constitutionnelles avec le Congrès National Africain (ANC) de Nelson Mandela qui aboutirent au premier gouvernement "multiracial" du pays. En 1993, il reçoit le Prix Nobel de la Paix conjointement avec Nelson Mandela. Il s'est mis en retraite active de la politique depuis 1997.

Enfin, Nelson Rolihlahla Mandela, le plus ancien, est né le 18 juillet 1918 à Mevzo en Afrique du Sud. Fait prisonnier en 1962, il est condamné à cinq ans de prison en 1963. Après un procès où il contesta la justice d'arpartheid, il sera condamné à perpétuité en 1964 dans le pénitencier de Robben Island en raison de ses activités clandestines contre l'apartheid, devenant ainsi, au fil des années, le plus célèbre et l'un des plus anciens prisonniers politiques. Définitivement libéré le 11 février 1990 sur odre du président su-africain de l'époque Frederik  de Klerk, il recevra avec ce dernier, le Prix Nobel de la Paix pour leurs actions en faveur de la fin de l'apartheid et l'établissement de la démocratie dans leur pays. Suite à ces combats politiques et à celui qu'il mène actuellement contre le Sida, Nelson Mandela est une personnalité écoutée dans le monde, et particulièrement en Afrique.

Ces rappels faits, voyons ce que nous révèle l'analyse sémantique des résultats de Google francophone générés en réponse aux requêtes respectives "nelson mandela", "frederik de klerk" et "desmond tutu". Le graphique ci-après présente la configuration de quelques indicateurs "médiologico-langagiers" (voir une note précédente sur cette terminologie) qui structurent la trame discursive de chaque corpus de données textuelles.

trois_prix_nobels_africains_sur_google_francophone.png

Quelques observations :

1. Nelson Mandela est clairement  la vedette du monde artistique et culturel de façon générale : prégnance des univers de références "arts, musique et spectacles" et "personnalités artistiques" (acteurs, musiciens, stars, célébrités etc.). Le célébrissime Mandela (accent singulièrement mis sur sa "notoriété" et sa "renommée") est aussi le plus ancré dans les autres indicateurs "médiologico-langagiers" que sont : "les livres, les biographies et les oeuvres diverses" ; "les célébrations d'anniversaires, les hommages" ; "les vidéo" ; "les écoles et les universités" ; "les photos et images diverses" et "les associations, clubs et organisations non gouvernementales". Ces résultats de l'analyse sémantique des résultats de Google francophone pour Mandela ne sont pas sans rappeler ceux de Thomas Sankara que j'avais publiés dans une précédente note. En revanche, notons que la référence aux "personnalités politiques" est nettement plus associée aux corpus "Frederik de Klerk" et "Desmond Tutu".

2. Nelson Mandela, Frederik de Klerk, et Desmond Tutu sont tous Prix Nobel de la Paix. Mais, dans les résultats visibles de Google francophone, le label "Prix Nobel de la Paix" est significativement plus "attribué" à de Klerk et à Tutu qu'à Mandela. Tout se passe comme si pour ce dernier le label honorifique "Prix Nobel de la Paix" n'est pas l'identifiant le plus significatif dans l'imaginaire collectif. Il faut bien reconnaître que dans le monde entier, l'évocation du simple nom "Mandela" en dit long sur l'histoire des droits humains en général et des droits des Noirs en particulier.

3. Desmond Tutu, archevêque et Prix Nobel de la Paix, est partculièrement connu pour ses prises de positions souvent très franches et très tranchées sur les questions d'actualités. D'où la prégnance singulière de la référence sémantique "discours" (entendons : discours, déclarations, messages, prises de positions, etc) dans le corpus de résultats de Google francophone qui lui est associé. Par exemple, on peut citer sa vigoureuse dénonciation du régime du président zimbabwéen Robert Mugabe (voir une note ici sur Mugabe)  qu'il qualifie de "caricature de dictateur africain" ; ou sa critique de l'attitude du gouvernement d'Israël envers les Palestiniens, lui qui milite pour la création d'un Etat palestinien aux côés d'Israël dont il reconnaît le droit de vivre en paix au sein de ses frontières, etc. Par ailleurs, la saillance de la référence sémantique "organisations internationales" sonne ici comme un écho à ses activités à l'ONU : il a été nommé en 2005, par Kofi Annan (à l'époque Secrétaire général de l'ONU), membre du Haut Conseil pour l'Alliance des Civilisations.

Tout acte de communication fait implicitement présomption de sa propre pertinence :

« Demandant l’attention d’autrui, tout communicateur donne à entendre que son message est pertinent. La tâche du destinataire est alors de construire une interprétation du message propre à confirmer cette présomption de pertinence. » (Sperber et Wilson. Relevance : Communication and Cognition 1986)

Chers amis internautes, à vos claviers donc ! Vos commentaires sont les bienvenus sur la thématique de la présence africaine sur Internet!

Cet article est libre de droit. Mais je compte sur votre bienveillance pour citer mon blog (pointer vers moi) en cas de reprise totale ou partielle de son contenu. Merci beaucoup !

Blogueurs, visitez un super site qui en vaut le coup, parole d'O.S., animateur de Webthemic, cliquez vite ICI !!!

300 Visiteurs Gratuits par heure !

http://www.wikio.fr

Nombre total de Visiteurs uniques du site depuis Février 2008


Afrigator
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu